Le véritable coût du pétrole

Publié le par _Ulysse_

On entend souvent que le pétrole est une formidable source d'énergie car elle est bon marché et facilement transportable. Cette affirmation fait abstraction des importantes externalités liées à l'exploitation et au transport du pétrole.
En effet, Il est couramment admis que l'or noir constitu l'objet de 80% de la diplomatie internationale. Le prix du baril sur les marchés internationaux ne tient compte que du coût d'extraction et de transport pour la compagnie qui l'exploite. Ce prix n'inclut pas de nombreux coûts externes comme les subventions d'état, le coût des nombreuses négociations commerciales mais aussi des guerres. Le pétrole est tantôt une aubaine pour les pays producteurs tantôt une malédiction.
De nombreux pays très riches en pétrole et dont la production est importante sont très pauvres. Par ex le Nigéria qui est un gros producteur avec 2,5 Millions de barils par jour est au 159ème rang mondial de l'indice de développement humain(1).  A cela s'ajoute les conséquences sanitaires et environnementales pour la région (2). Beaucoup d'autres pays subissent la mane pétrolière plus qu'ils n'en profitent (3), on peut citer le Gabon et le Tchad où la France et Total pour le premier sont lourdement impliqués. La plupart des pays qui subissent des pressions politiques de la part de l'occident sont des producteurs de pétrole (Iran, Irak, Syrie, Vénezuela, Tchad/Soudan) ou s'inscrivent dans une politique plus large qui vise toujours la production ou le transport du pétrole, c'est le cas de l'Afghanistan, de la Géorgie et de l'Ukraine.

Les conséquences sont multiples, dans le cas de l'Irak et de l'Iran, le coût des conflits tant pour l'occident que pour l'Irak et l'Iran est majeure. Ce conflit et l'embargo a ruiné l'économie irakienne et le risque est analogue pour l'Iran.
De plus, dans le cas de l'Iran ces pressions ont pour effet de renforçer le nationalisme local et de favoriser la montée du populisme. Il y a aussi le coût financier des guerres dans la région qui se chiffre en milliers de milliards de dollars.
La politique occidentale dans la région a pour but de contrôler les approvisionnements en pétrole de l'asie et en particulier de la Chine. En effet, l'asie centrale peut être un lieu de passage pour le pétrole et le gaz en provenance de la Russie vers la chine et l'Iran est déjà un gros fournisseur pour la Chine (4). Le conflit en Afghanistan est en train de dégénérer en une révolution Talibanne qui s'étend maintenant au pakistan. L'instabilité politique est source de guerres et de régression économique sans parler des conséquences humaines. De plus, les relations entre l'occident et de nombreux pays dans le monde s'en trouve durablement dégradées. Tous ces coûts économiques, humains, financiers et politiques ne sont pas inclus dans le prix du baril. Or, ces coûts sont très importants et auront des conséquences à long terme.  Un simple calcul permet de se faire une idée :

 Le coût de la guerre en irak représenterais 6000 milliards de dollars (5) sur 5 ans soit

6000/5 = 1200 milliards par an.

La consommation des USA est d'environ 20 Millions de barils par jour (6) ce qui fait par an :

20 * 365 = 7,3 Milliards

Le coût de la guerre en Irak par baril et par an reviens donc à 1200/7,3 = 164 Dollars par barils.

Ceci n'est qu'une illustration assez basique de ce que peut représenter ces externalités.

Je viens de vous exposer brièvement quelques externalités liées au pétrole et de vous montrer que celles-ci sont très importantes. Pour conclure, je dirais que ce seul argument suffit à justifier une politique d'indépendance pétrolière et que pour cela il n'est nul besoin d'invoquer les arguments habituels autour du climat ou du pic pétrolier, arguments futiles (7)(8) qui ne sont que l'illustration du nombrilisme actuel de l'occident.




Références :

(1) Nigéria

(2) Conséquences sanitaires de l'exploitation du pétrole au Nigéria

(3) La malédiction du pétrole

(4) Géolpolitique du pétrole en asie centrale

(5) Coût de la guerre en irak


(6) Consommation de pétrole aux USA

(7) Réchauffement climatique

(8) la fin du pétrole

Publié dans Energie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article